Audrey Redac : vers une consommation plus saine en famille

audrey-redac

La semaine dernière, j’ai eu la chance de passer un moment avec Audrey. Blogueuse et Youtubeuse, elle partage à la fois des moments de sa vie quotidienne en famille et ses découvertes pour consommer de manière plus saine, dans le respect de l’environnement. Véritable amoureuse de la Nature et de l’Homme, ses convictions l’ont conduit à changer beaucoup de ses habitudes : consommation naturelle, zéro déchet, et également véganisme. Au travers de son blog, sa chaine Youtube, ses ateliers, elle a souhaité partager tout cela avec les autres.

Je vous propose aujourd’hui de revenir sur le parcours et les croyances de cette femme passionnante et inspirante.

> Amour de la nature et bienveillance : les déclencheurs d’un changement de consommation
> Du métier de psychologue à celui de blogueuse
> L’objectif de sa démarche globale : partager et accompagner
> Sa plus grande difficulté dans ce changement de vie : les autres
> Ses petits conseils pour démarrer un changement de consommation
> Ce que je retiens de cette rencontre
> Où retrouver Audrey ?

Amour de la nature et bienveillance : les déclencheurs d’un changement de consommation

Il y a 10 ans, Audrey a commencé à faire des changements dans sa manière de vivre pour essayer de consommer différemment. Elle a toujours été très respectueuse de la nature, mais le fait d’avoir été beaucoup confrontée à la maladie dans sa famille a eu un impact important sur sa prise de conscience.

Tout s’est accéléré à la naissance de son fils qui a aujourd’hui 6 ans et demi : « Je pense que son arrivée a fait que ma prise de conscience a été plus vive, autant dans l’alimentation, que la cosmétique ou le mode de vie. » A ce moment-là, elle a décidé de consommer autrement en privilégiant le local et le bio ou encore en s’intéressant aux compositions des cosmétiques et aux labels.

Du métier de psychologue à celui de blogueuse

Psychologue de formation, Audrey a progressivement changé de métier de manière assez naturelle. Entre son envie de partager, d’ouvrir son esprit, et les déménagements réguliers, elle a naturellement eu envie de créer son blog, qui s’appelait à l’époque Consum Reporter. A ce moment-là, elle faisait simplement cette activité par plaisir.

Peu à peu, le blog a commencé à prendre de l’ampleur et la communauté s’est agrandie sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte : « J’ai partagé sur la puériculture et je me suis rendue compte que c’était hyper utile à plein de monde. La maman est particulièrement en recherche d’informations, de soutien, d’écoute. Moi-même j’en aurais eu besoin dans les prémices de ma vie de maman. » A partir de ce moment, elle décide donc de se lancer pleinement dans cette nouvelle activité : « C’est un enchaînement de circonstances finalement, je ne l’ai pas vraiment choisi, j’ai plus écouté mon chemin et les signes de la vie. »

Peu à peu, les partages se sont multipliés, Audrey a ouvert sa chaine Youtube et tout s’est accéléré…

audrey-redac-portrait

L’objectif de sa démarche globale : partager et accompagner

« L’idée c’est vraiment de leur tendre la main en leur disant : autre chose est possible, si vous avez envie je vous emmène. […] Je ne cherche pas à les convaincre mais juste à discuter avec eux, à échanger, s’ils ont envie je leur donne des pistes, s’ils n’ont pas envie c’est pas très grave. J’estime que chacun fait son chemin, et de toutes les manières si j’essaie à tout prix de les convaincre et de les contraindre ce sera un échec.[…] »

Sa plus grande difficulté dans ce changement de vie : les autres

Lorsque je lui demande sa plus grande difficulté dans son changement de consommation, Audrey me parle des autres et de la pression sociale : « A chaque fois que j’ai eu du mal ou que ça a été compliqué pour moi, que j’ai dû abandonner quelque chose ou faire des compromis, c’est parce que j’étais en extérieur, parce que j’étais invitée. En plus, aujourd’hui c’est un peu plus facile mais 5 ans en arrière on en parlait pas, donc à chaque fois j’avais le droit à des petites moqueries sympas. Alors c’est toujours sur le ton de l’ironie, mais voilà. »

On ne se rend pas toujours compte de l’impact de cette pression sociale, même si les autres ne se comportent pas ainsi pour nous nuire : « l’autre ne le fait pas pour me faire du mal et c’est ça qu’il ne faut pas oublier. L’autre est aussi en proie à un certain conditionnement, à une influence sociale, à une éducation. C’est un ensemble, c’est tellement complexe, on peut même pas dire que l’autre est intolérant parce que ce n’est pas vrai, il est juste imprégné d’une culture et d’habitudes. »

Ses conseils pour démarrer un changement de consommation

Selon Audrey, l’important est de « commencer par des choses simples et accessibles en écoutant ses propres limites, sinon cela va être un échec. »
Elle conseille donc de commencer avec un savon en pain (même si c’est simplement sur le bord du lavabo, c’est déjà un premier geste et un bidon en moins), et un « stop pub » sur la boite aux lettres.

Ce sont des gestes très simples qui apportent une satisfaction personnelle. Cette satisfaction nous donne souvent envie de continuer et d’en faire un peu plus !

audrey-redac-pochette

Ce que je retiens de cette rencontre

J’ai beaucoup apprécié cette rencontre avec Audrey et je suis très contente d’avoir la possibilité de vous partager une partie de cette entrevue.

Je suis très admirative de cette femme qui met en place des changements concrets dans son quotidien pour être en accord avec ses convictions, sans pour autant juger les autres dans leur façon de faire, et qui fait son maximum pour partager cela avec les autres.

En plus de son attrait pour la nature, c’est aussi une personne très trounée vers les autres. Vous avez peut-être pu suivre sur les réseaux sociaux son voyage en famille au Sénégal pour aider des personnes dans le besoin. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à aller suivre le compte Instagram dédié au projet Forsenegal.

Je vous invite aussi à la suivre sur les réseaux sociaux et sur Youtube où vous pourrez en savoir plus sur elle et découvrir de nombreuses astuces pour faire évoluer votre manière de consommer.

Où retrouver Audrey ?

> Le blog d’Audrey Rédac
> La chaine Youtube
> Le compte Instagram
> Le compte Facebook

Crédit photos : Audrey Redac / Bonjour Vénus

Laisser un commentaire